LANCEMENT DU PROJET DE LA PREMIÈRE INDUSTRIE AU MONDE À HYDROGÈNE VERT

29/09/2021
Share this page on

Iris Ceramica Group, dont fait partie Fiandre, et la Snam ont signé un protocole d’accord pour un projet industriel qui prévoit l’étude et le développement de la première usine de céramique au monde alimentée à l’hydrogène vert. Le nouvel établissement d’Iris Ceramica Group, qui sera réalisé à Castellarano (Reggio Émilie), sera doté d’ici 2022 de technologies natives permettant d’utiliser l’hydrogène vert comme source d’énergie.

Le projet industriel a été annoncé mercredi 29 septembre à Milan au cours de l’événement international « The H2 Road to Net Zero » organisé par Bloomberg, en collaboration avec la Snam et IRENA, à l’occasion des travaux de la pré-COP 26. Federica Minozzi, PDG d’Iris Ceramica Group, a participé à l’événement en tant que rapporteuse à l’intérieur de la session dédiée aux utilisations de l’hydrogène dans le cadre de la transition énergétique.

« Notre groupe a toujours été motivé par un fort esprit d’innovation et par une attention constante à la durabilité environnementale. Il a souvent joué les pionniers dans le monde de la céramique, un secteur industriel fortement énergivore en raison des processus de production à haute intensité énergétique. À l’intérieur de ce cadre manufacturier, nos actions ont toujours été marquées par l’équation Économie=Écologie, déjà adoptée dans les années 60 par mon père Romano Minozzi, Président et fondateur du groupe, pour indiquer la voie à suivre dans l’optique de la durabilité environnementale », a déclaré Federica Minozzi, PDG d’Iris Ceramica Group. « Nous pouvons affirmer avec fierté que cette équation s’est traduite en actions concrètes au cours des années, comme le prouve la réalisation d’ici l’année prochaine de la première usine de céramique au monde génétiquement conçue pour fonctionner à l’hydrogène vert. Ce programme industriel vient s’ajouter à différents projets d’innovation durable, créés lors de nos 60 ans d’activité entrepreneuriale. »

À court terme, la solution mise au point par Iris Ceramica Group, avec le soutien de la Snam, permettra à l’usine de Castellarano de réaliser des surfaces céramiques nées d’un mélange d’hydrogène vert, produit grâce à l’énergie solaire, et de gaz naturel. Une installation photovoltaïque (avec une puissance de 2,5 MW) sera installée sur le toit de l’établissement. Elle sera associée à un électrolyseur et à un système de stockage de l’hydrogène renouvelable produit in situ. Le choix d’un mélange d’hydrogène vert et de gaz naturel permettra dans l’immédiat de réduire les émissions de CO2 et ouvrira la voie, sur le long terme, à l’utilisation exclusive d’énergie renouvelable pour une production à zéro émission, l’installation étant conçue pour fonctionner à 100 % à l’hydrogène.

L’introduction de l’hydrogène vert dans les processus de production pourra être déterminante pour atteindre l’objectif européen de la neutralité carbone d’ici 2050.

L’information a été reprise par le quotidien Sole 24 Ore.

Nous vous informons que ce site utilise des « cookies d'analyse » pour élaborer des statistiques, des « cookies de profilage » pour étudier vos habitudes de navigation et vous montrer ainsi des annonces publicitaires ciblées ainsi que des « cookies tiers ». Vous pouvez obtenir plus de détails et bloquer l’utilisation de tous ou de certains cookies en consultant les informations complémentaires (Cliquez ici). Si toutefois vous poursuivez la consultation de ce site, vous acceptez implicitement l’utilisation des cookies susmentionnés. (J’accepte).